Quelques petites choses à savoir sur les études cliniques

Aujourd’hui, rares sont encore les personnes à être informées sur les essais cliniques et leur modalité. Si vous faites un petit sondage autour de vous, vous constaterez rapidement que votre entourage est mal ou peu informé à ce sujet. Nous allons tenter de vous donner un peu d’information à ce sujet.

 

La participation à un essai clinique est volontaire.

Vous avez toujours le droit de choisir de participer ou non à un essai clinique pour lequel vous êtes qualifié. Le niveau de soins que vous recevez ne doit pas être affecté par votre décision.

Vous avez également le droit de quitter un essai clinique à tout moment et pour n’importe quelle raison. Si vous décidez de quitter le procès, parlez-en d’abord à votre médecin. Lorsque vous quitterez un essai clinique, vous voudrez savoir comment il pourrait affecter votre santé, ainsi que les autres options de traitement qui s’offrent à vous. Vous devez également informer l’équipe de recherche de votre décision de partir et des raisons de votre départ. Votre équipe d’essai clinique peut demander à vous observer pendant un certain temps afin de déterminer les effets secondaires à long terme de votre traitement.

Si vous aussi vous souhaitez devenir volontaire pour un essai clinique, le site www.biotrial-communaute-volontaires.fr est fait pour vous ! Vous pourrez retrouver sur ce site des témoignages de volontaires ayant déjà participé à une étude ou un essai clinique chez Biotrial, un centre clinique français.

 

Tous les essais cliniques n’étudient pas les traitements.

De nombreux essais cliniques cherchent de nouvelles façons de détecter, diagnostiquer ou connaître l’étendue d’une maladie. Certains cherchent même des moyens de prévenir la source des maladies. Les chercheurs continuent à utiliser des humains comme volontaires pour tester ces méthodes, et la même règle générale s’applique.

 

Tous les essais cliniques ne sont pas des essais de médicaments.

De nombreux essais cliniques testent d’autres formes de traitement, telles que la chirurgie ou les nouvelles techniques de radiothérapie, ou parfois même étudient des techniques et des médecines complémentaires ou alternatives.

 

Les essais cliniques sont également utilisés pour l’étude des médicaments approuvés.

Même après qu’un médicament a été approuvé pour un type de cancer, les médecins déterminent parfois qu’il est plus efficace lorsqu’il est administré d’une certaine manière ou lorsqu’il est combiné à d’autres traitements. Elle peut même agir contre un autre type de cancer. Des essais cliniques sont également nécessaires pour étudier ces possibilités.

 

Un petit mot sur l’effet placebo

Un placebo est une fausse pilule, un ingrédient inactif ou un faux traitement qui est utilisé dans certains types d’essais cliniques afin de garantir l’impartialité des résultats. Une pilule placebo est parfois appelée “pilule de sucre”.

Au fil des ans, les médecins ont constaté que certaines personnes commencent à se sentir mieux lorsqu’elles croient être traitées. Bien que cet effet soit généralement bref et n’affecte pas réellement un cancer, il semble être utile dans le cadre d’un nouveau traitement. Parfois, les personnes qui savent qu’elles reçoivent un placebo ne signalent pas tous les problèmes de santé qui surviennent, alors que le groupe qui reçoit le médicament le fait. En faisant la comparaison, cela peut donner l’impression que le traitement réel provoque un niveau d’effets secondaires comparativement plus élevé qu’il ne le fait en réalité. Un groupe témoin traité avec un placebo empêche les gens de savoir s’ils reçoivent ou non le traitement étudié, et augmente la probabilité que les résultats soient valables.

Les placebos sont rarement utilisés seuls dans la recherche sur le cancer, sauf s’il n’existe pas de traitement. Il est contraire à l’éthique de faire prendre un placebo à une personne si un traitement efficace est disponible. Lorsque les essais cliniques comparent les traitements, le nouveau traitement est comparé au traitement standard actuel (éprouvé). Parfois, une étude peut être conçue de telle sorte que les patients ne savent pas ce qu’ils reçoivent, mais ils savent qu’ils reçoivent le traitement qui répond au moins aux normes de soins actuelles.

Dans certains essais cliniques, les médecins veulent savoir si l’ajout d’un nouveau médicament au traitement standard le rend plus efficace. Dans ces essais, certains patients reçoivent le(s) médicament(s) standard en même temps que le nouveau, tandis que d’autres patients reçoivent le(s) médicament(s) standard et un placebo. Cependant, aucun des patients ne recevra un simple placebo. Tout le monde reçoit le traitement standard, si un tel traitement est disponible.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: