Traitement des allergies – TOP 3 des médicaments

médicament allergieLe nez qui coule, des éternuements, les yeux qui piquent, des picotements, une toux sèche … ? C’est très certainement une allergie.

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe les allergies au 4e rang des maladies chroniques mondiales, et estime qu’en 2050, la moitié de la population mondiale sera touchée par une maladie allergique. Près de 400 millions de personnes dans le monde souffrent de rhinite allergique communément appelée « rhume des foins ».

Gênante, voire invalidante, il est difficile d’en venir à bout. Les traitements contre les allergies sont rares, et seuls quelques médicaments tels que Aerius, Xyzall et Nasonex en atténuent les symptômes.

 

Mais qu’est-ce qu’une allergie ?

Une allergie est une réaction de défense anormale et excessive du système immunitaire en réponse à une substance (allergène) qu’il considère comme dangereuse alors qu’elle est inoffensive. Il y a alors une libération d’histamine et d’anticorps IgE dans le sang. Les conséquences sont l’apparition de symptômes :

  • Cutanés : urticaire, eczéma, gonflement.
  • Respiratoires : larmoiements, éternuements, écoulements du nez, rhinite, asthme.
  • Gastro-intestinaux : vomissements, diarrhées.
  • Généralisés : anaphylaxie.

Les causes des allergies

Les allergies sont souvent d’origine héréditaire : Un enfant qui naît aujourd’hui avec un parent allergique présente un risque de 30 % à 50 % de le devenir lui-même (1). Ce pourcentage atteint 80 %, si les deux parents le sont.

Cependant, ces dernières années, la fréquence des allergies d’origine non héréditaire, ne cesse d’augmenter en raison de :

  • La pollution : les enfants, dans les zones polluées, développent 3 fois plus d’eczéma et 2 fois plus d’asthme que dans les zones moins polluées (2).
  • L’alimentation : le système immunitaire devient intolérant, par exemple, aux œufs, à l’arachide, aux protéines contenues dans le lait… Les enfants y sont de plus en plus confrontés.
  • Un excès d’hygiène : des études ont montré que, dans les pays industrialisés, une surprotection des bébés d’éventuelles agressions extérieures, ne favorise pas le système immunitaire à jouer son rôle de base.

Comment savoir si l’on est vraiment allergique ?

traitement allergieLe seul moyen de confirmer une allergie est de consulter un allergologue. Un interrogatoire du patient ainsi que des tests sanguins et/ou cutanés permettent d’identifier l’agent responsable.

Les principaux allergènes sont connus :

  • acariens, poussière, poils d’animaux, pollens, moisissures,
  • latex, nickel, produits contenus dans certains cosmétiques, chrome,
  • venins d’ abeilles ou de guêpes,
  • antibiotiques, anti-inflammatoires non-stéroïdiens,
  • aliments (lait, œufs, arachides…).

Lors de la mise en contact avec l’allergène qui est à l’origine de l’allergie, la peau réagit : elle rougit. L’allergène est alors identifié. En cas d’allergies croisées, le diagnostic est plus difficile.

Comment soigner son allergie ?  Les solutions

Il n’existe malheureusement pas de traitement « miracle ».

Dans un premier temps, il faut évidemment, et si cela est possible éviter tout contact avec l’allergène. Si dans le cadre d’une allergie alimentaire, cette solution est envisageable, elle est difficilement transposable dans le cas d’une allergie aux pollens, par exemple.

Aussi, dans le cas où l’éviction est impossible, il existe des médicaments type Aerius, Xyzall et Nasonex qui atténuent rapidement les symptômes.

Sinon, il existe une solution plus radicale : la désensibilisation. La désensibilisation est aujourd’hui le seul véritable traitement des allergies.

La désensibilisation

La désensibilisation,  encore appelée immunothérapie, est aujourd’hui le seul traitement qui s’attaque à la cause des allergies. En effet, les médicaments atténuent les symptômes mais ne traitent pas la cause. Fondée sur le principe des vaccins, la désensibilisation consiste à administrer, par voie sublinguale ou par injection, des doses (infinitésimales au début) de l’allergène responsable de l’allergie.

L’objectif est de réapprendre progressivement au système immunitaire à réagir de façon « normale » lorsqu’il est soumis à l’allergène concerné.

Pour les acariens, les pollens, les venins de guêpes et d’abeilles, les poils de chats, la désensibilisation a prouvé son efficacité. Dans le cas d’allergies aux venins, le taux de réussite avoisine les 90 %. Pour les allergies aux acariens et aux pollens, le taux de réussite se situe entre 60 %  et 70%.

L’inconvénient : le traitement est très long (entre 3 ans et 5 ans) et nécessite la mise en œuvre d’un protocole très strict de surveillance des effets indésirables. C’est pourquoi il est impératif de faire appel à un professionnel pour bénéficier de cette approche thérapeutique.

Les traitements médicamenteux de l’allergie

Dans la majeure partie des cas, les traitements sont médicamenteux : antihistaminiques, corticoïdes, antileucotriènes, anticholinergiques, antibiotiques…la palette est assez large.

Cependant, l’administration d’antihistaminiques ou de corticoïdes demeure la plus fréquente car elle atténue rapidement et efficacement les symptômes de l’allergie.

Les 3 médicaments les plus prescrits sont : Aerius, Xyzall et Nasonex

  • Aerius et Xyzall sont des antihistaminiques. Vendus sous la forme de comprimés, ils agissent contre l’histamine qui est responsable de l’apparition des principaux symptômes de l’allergie. La différence entre AERIUS® et  XYZALL® est le principe actif.
  • Nasonex est un corticoïde (anti-inflammatoire stéroïdiens). Vendu sous la forme d’un flacon avec pompe doseuse, il est administré via une pulvérisation nasale. Il agit, par son activité anti-inflammatoire locale, au niveau de la muqueuse nasale.

Où acheter ces médicaments?

Chez votre pharmacien traditionnel en vous munissant de l’ordonnance prescrite par votre médecin.

Pour aller plus vite et en quelques clics sur le site d’une pharmacie en ligne agréée par l’union européenne (3) https://fr.treated.com.

La procédure est simple, rapide et légale : vous choisissez un médicament,  vous renseignez un e-questionnaire de santé (3 minutes). Vos réponses sont analysées par un médecin agréé.

Si elles sont en adéquation avec le traitement, ce médecin prescrit une e-ordonnance qui est transmise à la e-pharmacie qui a obtenu l’autorisation de vente en ligne de médicaments.

La pharmacie en ligne assure une livraison rapide : 24 h à votre domicile ou dans un point relais.

Comment reconnaître une pharmacie en ligne agréée ?

logo pharmacie agrééeDepuis le 1er juillet 2015, les sites de vente en ligne autorisés doivent afficher, sur chaque page du site le logo commun à tous les États membres de l’Union européenne (arrêté du Ministère de la Santé du 20 avril 2015 ).

En cliquant sur ce logo, vous pourrez vérifier que ledit site Internet figure sur la liste des sites autorisés pour l’activité de commerce électronique de médicaments.