Traitement de la Chlamydia – Comment la stopper

La chlamydia, encore appelée chlamydiose, fait partie des infections (maladies) sexuellement transmissibles (IST-MST). Elle touche non seulement les femmes, mais aussi les hommes, hétérosexuel(les)s et homosexuel(les)s.

Traitement ChlamydiaLes derniers chiffres, concernant sa propagation en France, sont alarmants : le nombre des infections à chlamydia, entre 2012 et 2016, a été multiplié par trois.

La population la plus touchée : les femmes entre 15 ans et 24 ans.

Très contagieuse et le plus souvent asymptomatique, la chlamydia est difficile à diagnostiquer, ce qui explique ces chiffres, en hausse constante. Santé Publique France a d’ailleurs lancé, le 18 juillet 2018, une campagne de sensibilisation destinée aux jeunes.

Aussi, et au moindre doute, un dépistage est conseillé, car la chlamydia, diagnostiquée à temps, se traite rapidement par des antibiotiques. En revanche, non traitée la chlamydia peut être à l’origine de complications graves : stérilité, cécité… Essayons d’en savoir plus sur cette infection sournoise.

La chlamydia : Une maladie sexuellement transmissible (MST) 

Les MST sont des infections qui affectent, dans une majorité des cas, les organes génitaux. Dans des cas plus graves, ces infections peuvent être généralisées (SIDA, hépatite B,…).

À l’origine : une contamination par des bactéries, appelées bactéries pathogènes, ou par un virus ou par des champignons. Elles se transmettent d’un individu à un autre lors d’un rapport sexuel non protégé (vaginal, anal, oral), par des caresses ou par des jouets sexuels contaminés.

La chlamydia est une MST qui atteint aussi bien la femme que l’homme, mais aussi les nourrissons. En effet, elle peut être transmise de la mère à l’enfant lors d’un accouchement.

Cette IST est d’origine bactérienne. La bactérie pathogène responsable est la Chlamydia trachomatis. Dès lors, des symptômes apparaissent, ou pas.

Les symptômes

La chlamydia est une maladie silencieuse. En effet, pour plus de 50 % des hommes et plus de 70 % des femmes, la maladie est asymptomatique. Ce qui rend son diagnostic particulièrement difficile.

Dans le cas où des symptômes apparaissent, ils surviennent quelques semaines, voire quelques mois, après la contamination.

Les symptômes chez l’homme

traitement chlamydia hommeL’infection débute souvent dans l’urètre. Elle se concrétise par :

  • Des écoulements laiteux au niveau du pénis.
  • Des démangeaisons, des sensations de brûlure.
  • Des rougeurs au niveau du pénis.
  • Une miction douloureuse.
  • Le scrotum parfois douloureux.

Attention : non soignée, et si la maladie atteint les testicules, la chlamydia peut être à l’origine d’une infertilité.

Les symptômes chez la femme

traitement chlamydia femmeL’infection débute au niveau du vagin et peut se propager au niveau des trompes. Elle se concrétise par :

  • Une miction douloureuse (sensation de brûlure).
  • Une douleur abdominale.
  • Des rapports sexuels douloureux.
  • Des saignements en dehors des règles.
  • Des écoulements jaunâtres et malodorants.

Attention : non soignée, elle peut provoquer des maladies pelviennes infectieuses à l’origine d’une infertilité.

Les symptômes chez le nourrisson

  • Une conjonctivite.

Attention : non soignée, chez le nourrisson, elle peut provoquer une cécité.

La chlamydia peut aussi se manifester par des infections de la gorge ou du rectum.

Le dépistage de la chlamydia

La chlamydia se diagnostique :

  • Chez la femme : par un frottis.
  • Chez l’homme : par une analyse d’urine.
  • Chez le nourrisson : par une analyse de sang.

Attention : si vous êtes infecté(e), prévenez immédiatement votre partenaire. La chlamydia, comme toutes les maladies sexuellement transmissibles, est extrêmement contagieuse.

Les complications

Chez la femme

  • Douleurs chroniques pelviennes.
  • Syndrome de Reiter.
  • Infections génitales entraînant une stérilité.
  • Risque accru de grossesse extra-utérine.
  • Salpingite.

Chez l’homme

  • Risque d’infertilité.
  • Syndrome de Reiter.
  • Orchite.
  • Épididymite.
  • Urétrites.

Chez le nourrisson

  • Pneumonie.
  • Cécité.

Les traitements de la Chlamydia: Les antibiotiques

La chlamydia est d’origine bactérienne et se traite par antibiothérapie. Les antibiotiques inhibent la synthèse protéique des bactéries pathogènes. Autrement dit, ils empêchent leur prolifération et en réduisent leur nombre, jusqu’à ce que le système immunitaire soit en mesure de jouer son rôle.

Les pénicillines ne sont jamais prescrites en cas de chlamydia. On leur préfère les antibiotiques de la famille des macrolides ou de la famille des tétracyclines.

Les trois antibiotiques les plus prescrits sont :

  • AZITHROMYCINE qui appartient à la famille des azalides. Il existe sous plusieurs dénominations : ZITHROMAX®, ORDIPHA®. La posologie, dans le cas de la chlamydia, est de 1 g en une seule prise.
  • DOXYCYCLINE est un antibiotique de la famille des tétracyclines. La doxycycline possède également une action anti-inflammatoire et antilipasique. La posologie dépend du poids. Consultez la notice.
  • ÉRYTHROMYCINE appartient aussi à la famille des macrolides. Il est en général prescrit aux personnes allergiques aux pénicillines. La posologie est de 1 g par jour.

Attention : Il est fortement conseillé à toute personne contaminée par la chlamydia et traitée de refaire un test de dépistage 6 mois après le traitement.

Où acheter ces médicaments ?

  • Après prescription médicale, dans votre pharmacie habituelle.
  • En ligne, sur le site d’une pharmacie en ligne agréée par l’union européenne https://fr.treated.com. En effet, la vente de médicaments soumis ou pas à prescription médicale est légale dans une majorité de pays européens. La démarche est simple, rapide et professionnelle (une e-visite médicale est effectuée par des professionnels agréés). Vous recevez votre médicament en 24 heures.

Attention à la contrefaçon : il faut vous assurer de la légalité de la pharmacie en ligne. Pour ce faire, vous devez vous assurer que le site a apposé, sur ses pages, un logo cliquable qui vous donne accès aux informations juridiques et qui vous garantit sa légalité.

La prévention

Compte tenu de l’explosion du nombre de cas de chlamydia dépistés, il n’est pas inutile de rappeler ici qu’il est impératif de :

  • Se protéger et de protéger l’autre en utilisant un préservatif lors de chaque rapport sexuel dès lors que l’on ne connaît pas son partenaire ou en cas de partenaires multiples.
  • De faire des dépistages réguliers en cas de relations sexuelles avec des partenaires différents ou lorsque l’on souhaite arrêter le préservatif avec un partenaire régulier.
  • De prévenir son partenaire ou ses partenaires précédents en cas d’infection avérée.

Conclusion

traitement chlamydiaLe nombre d’infections à la chlamydia explose en France, et les jeunes sont au cœur du problème. Dans l’attente d’une meilleure stratégie de sensibilisation des pouvoirs publics, il vous revient d’être particulièrement vigilant. Protégez-vous et consultez un gynécologue ou un médecin si vous avez le moindre doute.